TOULOUSE : APPARTEMENT SQUATTÉ ET SERRURE CHANGÉE, UN ÉTUDIANT À LA RUE

Depuis bientôt deux semaines, sa vie ressemble à un cauchemar. Cet étudiant toulousain ne peut plus rentrer dans son appartement, situé route de Launaguet. Son logement est squatté… avec ses affaires à l’intérieur. « Je voyais ça dans les films », raconte-t-il. « Je n’aurais jamais cru qu’une telle mésaventure pouvait m’arriver ».

Après les mesures mises en place lors du troisième confinement, ce jeune Toulousain a choisi de prendre l’air chez ses parents. « Pendant ces trois mois, je continuais de régler mon loyer de 540 euros mensuel », explique-t-il au quotidien régional. « Et naturellement, à la mi-mai, avec l’allègement des mesures sanitaires, j’ai décidé de regagner mon appartement ». Sauf que les choses ne se sont pas vraiment passées comme il l’espérait.

Le jeune homme finit par porter plainte le 18 mai dernier. « L’agent m’a expliqué que ce n’était pas une violation de domicile puisqu’on ne sait pas si quelqu’un est toujours à l’intérieur. J’ai donc déposé plainte pour dégradation ou détérioration volontaire du bien d’autrui causant un dommage léger ». Mais pour le moment, Tristan n’a pas de retour de la justice et… il continue de payer le loyer.

Source : L’opinion, la depeche du midi