parcoursup : les premières réponses et l’heure des choix pour les lycéens

Jeudi 27 mai à 19 heures, les 635.000 lycéens, 182.000 étudiants en réorientation, 89.000 personnes en reprise d’études commenceront à recevoir les premières réponses des formations.

Quel types de réponses obtiennent les candidats à partir de ce soir ?

Concernant les formations séléctives ( BTS, DUT, grandes écoles, prépas… ) il sera possible de recevoir un « oui » ou un « non » ou un « en attente ».

Concernant les formations non séléctives ( principalement les licences ) il sera possible de recevoir un « oui » un « non » un « en attente » et un « oui si ». Le « oui si » signifie que l’éléve est accepté dans cette formation mais qu’il devra suivre un parcours adapté (soutien dans certaines matières, cours de remise à niveau).

Comment répondre à une proposition ?

Dans les premières heures de mise en ligne des résultats, vous ne pourrez que consulter les propositions. La possibilité d’y répondre sera effective en fin de soirée jeudi 27 mai, afin de ne pas encombrer le système au démarrage. Vous aurez jusqu’au 31 mai pour les accepter ou les décliner. A partir du 29 mai et jusqu’à la fin de la phase d’admission principale, le délai de réponse passe à trois jours.

Ainsi, si l’élève de terminale reçoit un « oui » à l’un de ses vœux, il peut l’accepter ou y renoncer dans ce délai imparti. Sans réponse de sa part dans ce délai, la proposition, comme toutes celles auxquelles il n’aura pas répondu, sera « perdue ». S’il reçoit plusieurs « oui », il devra déjà faire un choix puisqu’il ne peut accepter qu’une seule proposition. Parallèlement, s’il dispose de mentions « en attente », il peut décider d’en maintenir une ou plusieurs, pour cas où ces vœux, qui sont encore « dans les tuyaux », lui plairaient davantage.

Que faire si l’on est refusé de partout ?

Dans ce cas, il est possible à l’étudiant de solliciter un accompagnement auprès de son lycée ou d’un CIO. Le candidat pourra ainsi reformuler 10 voeux dans la « procédure complémentaire » du 16 juin au 16 septembre.

Les résultats du bac peuvent-ils changer la donne ?

Si le nouveau bac a contraint les formations à revoir leur procédure d’admission afin de s’adapter à la mise en place des spécialités, le mécanisme reste inchangé. Les jeux sont faits. Les résultats du bac libèrent seulement les places de ceux qui ne l’ont pas eu.

Les élèves en réorientation sont-ils moins prioritaire que les lycéens ?

Non, tous les candidats sont au même niveau. Le secteur géographique pour les formations non séléctives est un facteur de priorisation à prendre en compte.

Source : France Bleu, Parcoursup, Le Monde