SÉNÉGAL : « LES HOMOSEXUELS SONT CONSIDÉRÉS COMME DES ANIMAUX ET DES PERSONNES À ABATTRE »

Une manifestation a eu lieu ce dimanche à Dakar pour demander à ce que l’homosexualité, déja considérée comme un délit dans le pays, devienne un crime.

Les organisateurs souhaitent que les relations entre les personnes de même sexe ne soit plus seulement un délit, mais un crime avec une peine de prison de cinq à dix ans. Au Sénégal, l’homosexualité est considérée comme un acte contre-nature et les personnes LGBT victimes d’agressions, doivent se cacher.

« Les homosexuels sont considérés comme des animaux qui n’ont pas le droit de vivre, qui n’ont pas le droit d’être dans la société sénégalaise. Ce sont des personnes à abattre » selon Djamil Bangoura, président de l’association Prudence qui défend les personnes LGBT dans une petite ville du pays. Lui-même a été victime de pas moins de sept agressions dont la dernière lui a laissé une cicatrice sur le ventre.

Il résume les arguments de ses opposants « Dieu va se fâcher contre nous, Dieu va maudir le Sénégal, Dieu va détruire les gens et la pauvreté, les maladies tout cela, c’est parce qu’on pratique l’homosexualité »

Source : France Info